La première École Nationale de l’Aumônerie Hospitalière musulmane de France a ouvert ses portes

Mercredi 4 juillet 2018, l’ENAH a été inaugurée par son président, Abdelhaq Nabaoui. Un projet de longue date qui a été fortement soutenu par Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’Islam de France.

 

Située à Ostwald, à quelques kilomètres de Strasbourg, l’école a l’ambition de former les aumôniers musulmans qui œuvrent au sein des hôpitaux pour accompagner les patients et leurs familles, leur apporter le soutien moral et spirituel dont ils ont besoin.

Ce projet est né de la volonté d’Abdelhaq Nabaoui, Docteur en sciences physiques, aumônier national des hôpitaux, aumônier aux armées pour le Grand Est, fondateur du Conseil National de l’Aumônerie musulmane (2013) et Président du Conseil régional du culte musulman d’Alsace à sa création, puis de nouveau depuis avril 2017.

Très vite, alors qu’il vient d’être nommé aumônier national hospitalier du culte musulman (2006), Abdelhaq Nabaoui entreprend de fédérer et d’organiser la gestion des aumôniers hospitaliers. Il crée un nouvel échelon, celui d’aumônier régional, chargé de l’application et de la coordination des orientations nationales dans les 13 régions de France est notamment de la mise en œuvre de la politique de formation des aumôniers locaux.

Il existe aujourd’hui 13 aumôniers régionaux et 300 aumôniers locaux bénévoles  répartis sur l’ensemble des 13 régions de France et une charte de l’aumônier a été mise en place pour encadrer leur action.

Aujourd’hui, l’ENAH a ouvert ses portes : elle sera en mesure d’accueillir sa première promotion de 30 aumôniers et de les accompagner dans leur mission dès la rentrée prochaine. Une équipe pédagogique et des professionnels dispenseront des modules de droit hospitalier, de psychologie, ou encore les principes jurisprudentiels et éthiques relatifs au malade.

Plusieurs sessions sont prévues par an ; le contenu de la formation est organisé en complémentarité avec celui dispensé par les diplômes universitaires « société, laïcité, religions » (DU).

Jean-Pierre Chevènement, président de la FIF, a soutenu le projet d’ENAH, le jugeant « indispensable ». Le président de la Fondation de l’Islam de France a souligné lors de son intervention à l’inauguration de l’école qu’il s’agissait là d’un projet « d’intérêt public ».