Skip to content

ACTUALITÉS

c v
« La conférence internationale de Paris pour la paix et la solidarité » se conclut par la signature d’un mémorandum de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme religieux

Croyances & Villes, 18 septembre 2019. Par Olivier Konarzewski

Pari gagné pour Ghaleb Bencheikh. Au terme quelque peu mouvementé de la « Conférence internationale de Paris pour la paix et la solidarité », co-organisée par la Ligue islamique mondiale et la Fondation de l’Islam de France, qu’il préside, un mémorandum engageant les organisations religieuses à « lutter contre l’extrémisme et le terrorisme et tout faire pour dirimer leur thèse et contester leurs assertions » a été signé dans la soirée du 17 septembre, au Palais Brongniart à Paris.

lopinion
«Sur l’islam, on muselle l’Etat français et on accepte l’œil d’Alger ou d’Ankara»

L’Opinion, 17 septembre 2019 – Propos recueillis par Pascal Airault et Ivanne Trippenbach

« Nous ramons avec un budget epsilonesque au regard des enjeux. Pour acheter des livres dans les bibliothèques des prisons, il faudrait quelque 100 000 euros. D’ici la fin de l’année, il nous reste 68 000 euros sur un budget global de 2,4 millions. En réalité, nous aurions besoin de 6 à 10 millions par an pour assumer ces défis essentiels. »

SaphirNews
A Paris, la main tendue des responsables des cultes en France à la Ligue islamique mondiale

Les représentants français des religions monothéistes se sont donné rendez-vous mardi 17 septembre à Paris dans le cadre d’une conférence internationale « pour la paix et la solidarité ». L’initiative, organisée conjointement par la Fondation de l’islam de France et la Ligue islamique mondiale (LIM), non sans polémique, s’est achevée par la signature d’un mémorandum engageant les signataires – dont la LIM – à promouvoir la liberté de conscience et la liberté religieuse. Retour sur l’initiative.

La Croix
Ghaleb Bencheikh veut « faire entendre la condamnation de l’obscurantisme »

La « Conférence internationale pour la paix et la solidarité », le 17 septembre à Paris, suscite la polémique. Elle est organisée par la Ligue islamique mondiale, organisation saoudienne, et la Fondation de l’Islam de France (FIF).

Radio Orient .jpg
“La volonté d’en finir avec l’obscurantisme et l’extrémisme”

Ghaleb Bencheikh était l’invité du Journal du matin présenté par Loïc Barrière sur Radio Orient.
Il était interrogé sur la Conférence internationale de Paris pour la paix et la solidarité qui aura lieu le 17 septembre à Paris.

Logo Conf paris 17 sept
Conférence internationale de Paris pour la paix et la solidarité, 17 septembre

La Conférence internationale de Paris émane de la volonté de la Fondation de l’Islam de France, instance laïque reconnue d’utilité publique, et de la Ligue Islamique Mondiale, organisation internationale non gouvernementale, de condamner de manière claire et forte l’extrémisme et le terrorisme.

campus
Production vidéo : la Fondation recherche un prestataire

En décembre 2018, la Fondation a lancé le campus numérique « Lumières d’Islam » qui propose de donner des clés de compréhension sur l’Islam sous toutes ses facettes afin de mieux en appréhender les ressorts politiques, culturels, sociaux, spirituels et religieux selon un axe d’approche scientifique et laïque. campuslumieresdislam.fr Dans le cadre du développement du…

univ
4ème édition de l’UPI à Corbeil-Essonnes

L’Université populaire itinérante de la FIF se rendra à Corbeil-Essonnes le mercredi 3 juillet à 18h30.
Un débat organisé en partenariat avec le Collectif citoyen inter-associatifs de Corbeil-Essonnes et la Ville de Corbeil-Essonnes.

Atlantico
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion

Ghaleb Bencheikh était interviewé par Atlantico suite à une étude réalisée par l’Arab Barometer pour la BBC selon laquelle un vent de sécularisation souffle sur plusieurs pays du monde arabo-musulman.

Fondation de l'Islam de France

Reconnue d’utilité publique le 5 décembre 2016, la Fondation de l’Islam de France (FIF) a été créée à la suite des attentats de novembre 2015. Elle est née notamment de la volonté de contrecarrer, par la connaissance et la culture, l’idéologie salafiste, réductrice et manichéenne, qui nourrit le terrorisme djihadiste. La Fondation est laïque et œuvre dans les champs éducatif, culturel et social. Son objet n’est pas religieux mais profane ; elle n’est pas communautaire.

Nous contacter

ACCUEIL

01 45 02 82 13

contact@lafif.fr

 

PRESSE, MEDIAS

estelle.folest@lafif.fr

ADRESSE

7 rue Saint Dominique
75007 Paris